PERLE:

Les perles ne sont pas des minéraux mais des produits d’origine organique, des concrétions principalement carbonique d’êtres vivants, c’est à dire des mollusques de différentes espèces qui habitent et se reproduisent dans des eaux salées ou douces.
Ce sont des produits biologiques utilisés pour l’ornement personnel ou l’embellissement.
LLa qualité de la perle naturel, -en plus de par sa couleur, ses dimensions et la perfection de sa forme- est déterminée par certaines caractéristiques optiques importantes: brille, éclat, orient et eau.

PERLE CULTIVÉE:

On définie comme étant de cultive la perle dont la formation dans le mollusque est provoqué de façon total ou partiel par l’homme. C’est donc l’homme qui crée les conditions indispensables pour la formation de la perle .
C’est en 1913, après des années de recherches, que le japonais Kokichi Mikimoto a obtenu la première perle sphérique de cultive.
La perle cultivée avec un noyau rigide est celle que domine dans le commerce. Elles sont constituées par un noyau de gosseur variable, couvert de plusieurs couches externes de perlation.

PERLE AKOYA:

Ce sont les perles cultivées produites par la Pinctata martensi, appelée génériquement « Akoya », un mollusque qui habite et se cultive dans les eaux du Japon.

La « Akoya » peut arriver a un maximum de 10-11mm.

PERLE SOUTH SEA:

On différentie les perles « South Sea », o « perles des mers du Sud » par sa grande taille.
Les diamètres oscillent entre 9 et 17 mm. mais il y a des cas rares où elles peuvent atteindre les 20 mm. On peut les diviser en deux groupes, perles blanches et perles noires, chaque groupe comprenant une grande variété de nuances et couleurs.
On cultive les perles du premier groupe en Australie principalement; les perles noires, parmi lesquelles on trouve les légendaires perles noires de Tahiti, on les cultive dans une large frange du Pacifique méridional, depuis les îles Cook jusqu’à la Polynésie française.
La perle australienne est unique étant donné la variété de son couleur, ce qui, d’après les classeurs australiens peut être : blanc, rose,argent, bleu, gris,beige, jaune, vert ou autre.
Mais la perle la plus convoitée est la peu abondante blanche rosée (la popularité a un impacte sur le prix), fameuse par être trouvée à la côte Nord-ouest d’Australie. La couleur n’a pas d’importance pour la valeur intrinsèque de la perle .

SOIN DE LA PERLE CULTIVÉE:

Les perles cultivées ou naturelles sont un produit de la nature et sont composées de cellules vivantes crées par un être vivant. C’est ce qui donne couleur et douceur à son orient. Sa dureté n’est pas aussi forte que celle d’autres gemes nées à l’intérieur de l’écorce terrestre. Cependant, traitées comme on traite un objet coûteux il n’y a pas de raison pour que sa longévité soit touchée. Les cosmétiques et les parfums peuvent être quelquefois nuisibles pour les perles cultivées. L’excès de transpiration peut finir par les abîmer. Pour éviter tout cela on devra les nettoyer avec un chiffon doux et humidifié avec de l’eau quand on notera quelque saleté. La superficie des perles cultivées peur s’abîmer au contact de substances abrasives.[:]

Share this post